Le chrétien face à son vote

Pour visualiser le pdf pendant l’écoute, cliquez ici.

(Romains 13 :1-7)
Que tout homme se soumette aux autorités supérieures, car il n’y a pas d’autorité qui ne vienne de Dieu, et celles qui existent ont été mises en place par Dieu. […] [L’autorité] est, en effet, au service de Dieu pour manifester sa colère et punir celui qui fait le mal.
C’est pourquoi il est nécessaire de se soumettre à l’autorité, non seulement par peur de la punition, mais surtout par motif de conscience.
C’est pour les mêmes raisons que vous devez payer vos impôts. Car ceux qui les perçoivent sont eux aussi au service de Dieu, dans l’exercice de leurs fonctions.
Rendez donc à chacun ce qui lui est dû : les impôts et les taxes à qui vous les devez, le respect et l’honneur à qui ils reviennent.

(extraits d’Actes 4 :1-20)
Pendant que [Pierre et Jean] parlaient ainsi à la foule, survinrent quelques prêtres accompagnés du chef de la police du Temple et des membres du parti des sadducéens : ils étaient irrités de voir les apôtres enseigner le peuple et leur annoncer que, puisque Jésus était ressuscité, les morts ressusciteraient eux aussi. Ils les arrêtèrent donc et, comme il se faisait déjà tard, ils les jetèrent en prison jusqu’au lendemain. […] Le lendemain, […] ils les firent comparaître, les placèrent au milieu de leur assemblée et les interrogèrent […puis, ils] leur interdirent formellement de parler ou d’enseigner au nom de Jésus. Mais Pierre et Jean leur répondirent : -Jugez-en vous-mêmes : est-il juste devant Dieu de vous obéir, plutôt qu’à Dieu ? Quant à nous, nous ne pouvons pas garder le silence sur ce que nous avons vu et entendu.

(Matthieu 22 :15-22)
Alors les pharisiens s’éloignèrent et discutèrent entre eux pour trouver une question à poser à Jésus, afin de le prendre au piège par ses propres paroles. Ils lui envoyèrent donc quelques-uns de leurs disciples accompagnés de gens du parti d’Hérode. Ces émissaires lui dirent : -Maître, nous savons que tu dis la vérité et que tu enseignes en toute vérité comment Dieu nous demande de vivre. Tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne regardes pas à la position sociale des gens.  Dis-nous donc ce que tu penses de ceci : A-t-on, oui ou non, le droit de payer des impôts à César ? Mais Jésus, connaissant leurs mauvaises intentions, leur répondit : -Hypocrites ! Pourquoi me tendez-vous un piège ? Montrez-moi une pièce qui sert à payer cet impôt. Ils lui présentèrent une pièce d’argent. Alors il leur demanda : -Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ?
-De César. Jésus leur dit alors : -Rendez donc à César ce qui revient à César, et à Dieu ce qui revient à Dieu. En entendant cette réponse, ils en restèrent tout déconcertés. Ils le laissèrent donc et se retirèrent.